Rechercher : Sur le web sur Top Visages
 
     

CLAIRE BAHI

 
  “ Taisez-vous, je suis mariée !”  

 

 
 

01/08/2012 (14h00)

Sans tambour ni trompette, Claire Bahi s’est mariée ! La nouvelle a surpris plus d’un. Et ce, d’autant plus qu’on n’avait pas entendu parler de son homme jusque-là. C’est vrai, elle n’a pas encore à son doigt l’anneau (magique) de mariage, mais l’union a été formalisée jeudi dernier à l’occasion d’une cérémonie traditionnelle. Au domicile familial de la chanteuse.
Ils sont nombreux les hommes qui sont déjà en train de se mordre les doigts. Ces dernières années, ils se sont laissés mystifier par les déhanchements et les roulements du ’’bobarafitini’’ de la belle Claire. Et ils ont oublié de faire le pas vers elle. Et voilà que ces dernières heures, ils se réveillent avec la nouvelle. la ‘’’Rinta Frinta’’, la ’’Go Souplesse’’ est désormais l’épouse de monsieur Onifadé Bamidélé, un riche homme politique nigérian.
Quant à la chanteuse elle-même, c’est un événement qui la comble de joie. Un soulagement aussi. «Des ragots m’ont toujours considérée comme une femme légère. Maintenant, ils vont devoir se taire un peu», dit-elle.
C’est à Sococé, aux 2 Plateaux que les deux se sont rencontrés il y a un an. Et depuis, ils ne se sont plus quittés.

• Bonjour la mariée, doit-on t’appeler désormais Mme Onifadé ou c’est toujours Claire Bahi ?

- Peu importe, ça ne me gène pas qu’on m’appelle par le nom de mon mari, que les fans m’appellent comme ils veulent, je reste quand même toujours Claire Bahi.

• Là, tu as surpris tout le monde avec ton mariage célébré pratiquement en cachette ?

- (Elle sourit) Ah bon ! c’est vrai que les gens ne s’attendaient pas, mais je n’ai pas fait un mariage en cachette. Je n’ai pas voulu trop de tapage, c’est tout. Je n’ai peut-être pas invité tout le monde, c’était plutôt une cérémonie coutumière avec les proches. Cette cérémonie avait beaucoup d’importance plutôt pour mon mari et moi. Chez moi en Pays Bété, le mariage coutumier est assez solennel. Le mariage civil est prévu pour le début d’année 2013 avec tous nos amis de Paris.

• Dis-nous, est-ce que tu es vraiment prête ? un foyer est-ce le moment propice pour toi ?

- (Elle nous regarde droit dans les yeux), Je suis plus que jamais prête, je suis prête dans la tête, soyez en sûr. ça n’a rien d’un choix précipité. C’était pour moi le moment de me caser. voyez-vous quand tu es une femme, les hommes te courent après, ils tournent toujours autour de toi. Mais combien sont-ils qui sont prêts à t’épouser ? Et puis nous, femmes de show-biz, ce sont les mêmes hommes qui nous courtisent. Après 30 ans, si tu n’es pas mariée, il faut te poser des questions. Je dis à mes sœurs en guise de conseil, aimez celui qui vous aime, qui est prêt pour vous. Mon mari me comble, il m’a offert une luxueuse voiture et a acheté un bel appartement pour qu’on y vive.

• Alors on te retrouve ici dans cette somptueuse villa, avec tout ce confort. il se raconte dans la ville que tu t’es mariée juste par intérêt, que réponds-tu à toutes ces langues ?

- Les gens peuvent raconter ce qu’ils veulent, ils sont libres. Ecoutez, les gens friqués, ce n’est pas ce que je n’ai pas vu en 5 ans de carrière, mais lequel parmi eux m’a demandé en mariage ? Personne. Et puis, qui n’aime pas le bonheur ? Mon mari m’offre tout. je connais beaucoup de femmes qui aimeraient être à ma place. Moi je suis heureuse, celles qui passent leur temps à calomnier, à trouver toujours à redire, qu’elles songent à se marier ou à s’occuper de leur foyer. A bas les jaloux (Elle hausse la voix).

• Pour toi l’argent, suffit-il pour faire le bonheur ?

- Sans argent on ne peut pas vivre, mais l’argent ce n’est pas non plus la finalité. Si mon mari a les moyens, tant mieux, c’est une grâce.

• Amoureuse ?

- Je nage dans le bonheur, je suis heureuse. J’ai appris à aimer mon homme, j’avoue que je l’adore plus que tout. Je ne peux pas vivre sans lui aujourd’hui.

• Dis-nous, comment vous vous êtes rencontrés pour la première fois ?

- Il est venu en mission politique l’année dernière à Abidjan , il devait même rencontrer le chef de l’Etat. Un après-midi, il m’a aperçue au niveau de Sococé, il a fait tout pour me parler. Et m’a confié qu’il m’avait vu danser avec les enfants à la télé (c’était lors de l’émission Ahouaney). Il n’a pas caché son intention de m’avoir pour femme. C’est un monsieur qui a su être patient, gentil et prêt à tout pour me faire plaisir, il a voulu surtout qu’on officialise notre relation, il n’a pas hésité à demander ma main à ma famille.

• On dit aussi que c’est pour améliorer ton image et fuir les critiques de ces derniers temps, que tu as décidé de te marier ?

- (Elle éclate de rire ) vous savez, tout ce temps où les gens me traitaient de tous les noms, cela ne m’a jamais ébranlée. Mais c’est aussi un message pour mes détracteurs que je peux bien m’asseoir, je ne suis pas une fille en chaleur. Il suffit qu’on te voit quelque part avec quelqu’un pour te lier toute sorte de relation, je n’ai plus rien à cirer maintenant. Les gens disent n’importe quoi sur les gens. Ici, on m’a liée à tous les footballeurs, mais on ne m’a jamais surprise avec eux. d’autres même ont parlé d’Arafat. Claire Bahi yako ! (sur un ton de désolation) C’est le moment pour faire taire toutes ces mauvaises langues, ils n’ont qu’à fermer leur bouche un peu. J’invite d’ailleurs mes ennemis à mon mariage civil.

• A tes amis footballeurs, quel est le message que tu adresses aujourd’hui ?

- Je ne suis pas liée aux footballeurs, je n’ai aucun problème avec eux. A part Max Gradel avec qui je me suis brouillée, tous les autres m’adorent en tant qu’amie. Je leur fait d’ailleurs un gros coucou. Je sais qu’ils sont de cœur avec moi.

• Penses-tu pouvoir concilier ta carrière musicale et ta vie de couple ?

- C’est une question d’organisation, il y a des femmes à des hauts postes de responsabilité qui tiennent leur foyer et leur boulot, c’est la même chose ! Ma vie professionnelle ne va pas empiéter sur ma vie de foyer.

• Et si ton mari te demandait d’abandonner la musique pour autre chose ?

- (Elle sourit) Lui-même me dit qu’il veut me voir toujours poursuivre ma carrière musicale. Et il est prêt à mettre tous les moyens pour que j’y arrive.

• Qu’est-ce qui va changer dans ta vie ?

- Je vais sortir très peu, je serai un peu casanière. Je vais passer plus le temps avec la famille mais quand j’aurai mes rendez-vous Show-biz, je vais les honorer.

• Fini le style bling bling, dérangeant et provocateur ?

- Je demeure une artiste. Mon homme lui-même adore ce style glamour. Après notre mariage, on a voulu sortir aller faire la fête, il m’a dit de m’habiller tel qu’il m’a toujours connue.

• Quel genre de femme seras-tu au foyer ?

- Une femme soumise à l’écoute de son mari, à ses petits soins. Une mère poule qui se préoccupe de savoir que tout le monde a bien mangé à la maison.

• Qu’est-ce que tu attends le plus de ton homme ?

- Qu’il continue de m’aimer, surtout qu’il ait toujours confiance en moi.

• Jalouse ?

- Toute femme qui aime est jalouse. Mais je ne fais pas la jalousie à scandale. Le linge sale se lave en famille.J’adore les enfants, je suis même pressée d’en avoir.

• Ah bon ? Et tu en veux combien ?

- (Elle réfléchit) tout au plus trois, deux fille et un garçon.

 

Par Inzah D.
enzo07058354@topvisages.net


 
   
     


Hebdo N° 1028
 
 
 
 
TOP GIRL
On cherche la Go kpata
 
 
 
RETRO 2012
Entre larmes et joies
 
 

Le premier roman d’Ephrem Youpko est en librairie

 
Bar-Resto
Le repère CHEZ FATOU à Lomé
 
 
 
 
Image de la semaine
 
       
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CAN 2013
 
CAN 2012
 
MONDIAL 2010
L'Espagne championne du monde
CAN 2010
 
 

 

 

 
Top Visages © Juillet 2009 - Tous droits reservés | Messagerie