Et si on parlait de jalousie amoureuse (fin)

Write on Saturday, 17 December 2016 Published in Club privé Read 649 times
Rate this item
(0 votes)

On dit que la jalousie est un mal nécessaire, un véritable stimulant pour les couples…Quand c’est dosé, convenable, stylé, on pourrait dire oui, mais quand il y a du chaut dans l’air, des casses, des menaces, des bagarres, ça devient un véritable enfer qu’on ne souhaiterait à personne.

Et en réfléchissant à cela, en se mettant à la place de l’autre, on peut réussir justement à voir les choses avec un peu plus de discernement. Faire un scandale parce qu’on soupçonne l’autre d’infidélité, c’est se donner moins de chance de résoudre le problème. 

Crier, casser tout dans la maison, menacer de prendre les bagages, sur-le-champ, ça vous soulage et ça effraie peut-être votre partenaire qui fait mille et une promesses pour calmer le jeu. Mais et après ? La suite, c’est quoi ? Vous n’allez pas l’attacher, mettre un cadenas sur son kiki ou le suivre à tous les carrefours. Il aura bien un moment de liberté au cours duquel il pourrait en profiter en disant : «Oh ! celle-là, c’est toujours la même chose. Si je fais, tout ce qu’elle va trouver à faire, c’est de crier, bavarder, c’est tout».

En fait, dans les crises de jalousie, le danger, c’est d’habituer l’autre à vos réactions bizarres. Une fois qu’il est vacciné, vous avez de la sorte fabriqué un virus résistant à toutes les formes de vaccins. Non ! Il faut calmer le jeu. On peut manifester de la jalousie dans le plus grand respect, sans perdre l’estime de soi et sans manquer de considération à celui qu’on prétend aimer.

Parfois, rien que par la manière de le regarder, votre partenaire peut comprendre que vous n’aimez pas ce qu’il est en train de faire. Vous pouvez aussi vous éloigner de la source qui fait monter votre sentiment de jalousie, boire un bon verre d’eau ou respirer de l’air frais pour vous relaxer un peu. Isolez-vous un instant, cela peut faire du bien.

Il faut aussi attendre d’être seul à la maison ou dans un endroit discret pour aborder le sujet qui vous mine, vous fait de la peine. Ce n’est pas en vous donnant en spectacle que les choses se règleront.

Ce que l’on ne dit pas souvent, c’est que la jalousie est un ensemble d’énergies négatives qui asphyxie l’organisme ou le met sous tension. On étouffe, on a le cœur qui bat la chamade, on a envie de poser des actes négatifs, crier pour se soulager, mais en même temps, on empoisonne son corps par la colère qui produit des toxines. Combien de personnes n’ont-elles pas piqué des crises de tension, de dépression, d’hystérie, de malaise cardiaque suite à une colère illimitée engendrée par a jalousie ?

Et le pire, c’est que la personne pour laquelle vous adoptez ce vilain comportement se sent bien dans sa peau, n’a pas de problèmes apparents, en fait.

Si vous êtes, par exemple, couché à l’hôpital, il pourrait bien, de toute évidence, mettre ce temps à profit pour faire ce que vous avez décrié avec excès. Dans ce cas, qui perd ?

En fait, si vous voulez rendre votre couple solide, ce n’est pas avec des cris ou des bagarres. Au contraire, cela affaiblit votre amour, votre relation, à la longue. Et quand on est trop jaloux, on finit par perdre l’estime de l’autre.

Or, dans un couple, dès l’instant où la notion de respect fait défaut, on risque de voir la relation véritablement voler en éclats. La jalousie étouffe le conjoint, le décourage, lui donne encore plus de raisons d’aller respirer dehors. Tout cela crée un climat de tension qui ne saurait, en aucun cas, préserver l’harmonie de la relation.

Balle à terre ! Ne vous torturez pas l’esprit inutilement, que ce soit fondé ou pas !

Plus vous êtes zen, optimiste, réaliste, mieux vous serez dans votre peau pour régler, en toute objectivité, vos soucis conjugaux. Optez pour un dialogue serein, expliquez à votre amour que telle ou telle chose vous fait de la peine, donnez-lui votre vision des choses en ce qui concerne la relation, mais prêtez-lui aussi une oreille attentive.

 

Enfin, continuer de prouver votre amour, votre dévouement malgré tout, faites de votre maison un havre de paix pour que votre partenaire regrette ce qu’il a fait ou ce qu’il a l’intention de faire.