Cœur brisé et désemparé

Write on Tuesday, 28 February 2017 Published in Courrier love Read 1421 times
Rate this item
(1 Vote)

Stéphie,

Pourquoi la vie est si injuste ? Les histoires de coeur brisé sont légion et multiformes. Et j'ai compris à mon grand dam que personne n'est à l'abri. On aura beau nous avertir, mais on ne comprendra réellement les choses que quand cela nous arrivera.

Celle qui a longtemps été ma source d'inspiration et de motivation m'a annoncé, au moment où je m'y attendais le moins, qu'elle désirait rompre. Chaque mot qu'elle utilisait pour me signifier qu'elle ne ressentait plus rien pour moi avait l'effet d'une bombe qui vous plonge dans un gouffre ténébreux, telle une arme blanche qui tentait sans relâche de me perforer le cœur. Ses paroles perturbaient mon âme et la rendait instable, prête à sortir de sa demeure. Je t'assure que c'est douloureux, oh! S’il était possible de peser ma douleur, et si toutes mes calamités étaient sur la balance, elles seraient plus lourdes que le sable de la mer. Jamais je n'ai fait face à une douleur si épouvantable, avilissante et meurtrière. A mon pire ennemi, je ne souhaiterai pas une telle épreuve. Maman Stéphie, je suis désemparé, j'ai besoin que tu trouves les mots forts, susceptibles de me soulager un tant soit peu. Dieu te bénisse !

 

Un lecteur

 

 

Cher ami,

 

«Parler de ses peines, c’est déjà se consoler», dit une célèbre citation. Et je sais que le simple fait d’avoir écrit t’a permis d’évacuer une part de la douleur qui t’étreint. La déception amoureuse, c’est comme ça que ça fait mal, mon frère. Et si cela peut te soulager, je te dirai sans détour que tous, autant que nous soyons, avons vécu cela. Tout comme des stars et non des moindres. Même les chefs d’Etat, les ministres ou certains durs à cuir qui se la jouent en ville sont passés par là. Juste pour te dire que c’est un sentiment humain, il n’y a ni honte, ni regret à avoir. Celui qui n’a jamais aimé à la folie et qui n’a jamais été déçu n’a pas vécu ! Sur-le-champ, la vie semble s’arrêter pour toi ! Rien ne t’intéresse. Mais sans vouloir banaliser le calvaire que tu vis, je dirai simplement que ça va aller, mon frère ! Cette peine, expérimente-la, vis-la, traverse-la. Aujourd’hui, il pleut dans ton cœur, mais demain, le soleil sera au rendez-vous. On est heureux quand on a été malheureux et qu’on a pu se tirer triomphalement d’une affaire difficile, pénible. Ton amoureuse est partie ? Une autre entrera dans ton cœur lorsque tu t’y attendras le moins. Laisse le temps panser tes blessures. Pleure si tu en as l’envie, c’est normal, naturel. Mais souviens-toi d’une chose : La vie t’offre ainsi la meilleure occasion de réaliser que tu existes et qu’il est temps que tu penses à toi-même en te faisant plaisir ! Tu as de la valeur, mon frère et c’est celle qui est partie qui a perdu quelque chose, pas toi.