Prisonnier, je me sens abandonné par ma chérie

Write on Monday, 20 March 2017 Published in Courrier love Read 1947 times
Rate this item
(3 votes)

Chère Stéphie,

Je suis un jeune homme de 30 ans et ma copine en 23. On s’est connues il y a cinq ans et on vivait ensemble jusqu’à ce qu’un malheur m’arrive et que je me retrouve aujourd’hui incarcéré à la maison d’arrêt et de Correction de Grand Bassam.

J’y purge une peine d’emprisonnement de sept ans ferme. Durant les deux ans et huit mois que j’ai déjà passés en prison, c’est elle qui s’est occupé de moi sur tous les plans. Elle a promis qu’elle me soutiendrait jusqu’à ce que je sorte et qu’on se marierait. Mais depuis deux mois, cette dernière a changé dans sa façon de me parler, de me prendre. Ce n’est plus comme avant. J’ai vraiment peur de perdre cette fille, parce qu’elle représente pour moi mon père, ma mère et ma femme car je suis sans soutien. Veut-elle m’abandonner ? Ou a-t-elle eu un autre homme dans sa vie ? 

F. B.

 

F.B.

La prison, c’est comme la distance. Une véritable épreuve pour les amoureux.

Autant pour toi que pour cette fille, les choses ne sont pas aisées. Mais, ne vois pas forcément  la situation en ta défaveur. Je ne pense pas qu’elle veuille t’abandonner sciemment. Seulement, je me dis qu’elle est sûrement découragée, ce qui est tout à fait normal car elle ne voit pas le bout du tunnel et il va falloir qu’elle attende encore quatre ans pour espérer t’embrasser, te toucher, t’aimer. Ce n’est pas facile ! Et même avec toute sa bonne volonté, elle pourrait effectivement se montrer faible. C’est humain ! Personne n’est à l’abri d’un dérapage ou d’une situation malheureuse. Toi-même tu en es un exemple palpable au point où tu t’es retrouvé en prison. Elle t’aime et elle te l’a prouvé durant tes trois ans de détention. Les femmes qui font ça ne sont pas nombreuses, tu sais ? Alors, je voudrais qu’à sa prochaine visite, tu aies le courage d’aborder le sujet avec elle sans faux- fuyant. Je sais que tu as besoin d’amour, de réconfort, tu as besoin de savoir que tu peux compter sur quelqu’un. Mais en même temps, la fille aussi a sûrement des pressions extérieures venant de sa famille ou d’un mec qui la courtise. Sa vie au quotidien est aussi une lutte perpétuelle pour t’aimer malgré tout ce qui s’est passé. Ce n’est pas parce qu’elle est en liberté et toi en prison qu’elle n’a pas de problème, tu comprends ce que je veux dire ? Alors, forge-toi un moral d’acier. Ne sombre pas dans la dépression. Je sais que c’est dur, mais il faut que tu sois fort dans la tête pour que demain, à ta sortie de prison, tu sois un homme que les épreuves de la vie ont rendu meilleur ! Je peux compter sur toi ? Allez ! on garde le contact. Et si tu as le cafard, écris-moi, je me tiens à ton écoute.