Zétchéligba casse la baraque !

Write on Friday, 17 March 2017 Published in Les News Read 129 times
Rate this item
(0 votes)

Ils étaient tous là. Au grand complet. La musique du terroir Bété était à l’honneur le temps d’un week-end dans le quartier des affaires d’Abidjan. Les 16 membres du mythique groupe traditionnel Bété, Zétchéligba ont enflammé samedi dernier, l’institut Français.

L’ex-Centre culturel Français était plein comme un œuf pour le grand bal traditionnel de la formation musicale, venue de Kpapékou (Ouragahio). Parés de leurs atouts traditionnels, les virtuoses de la musique Gbégbé avaient visiblement hâte d’affronter le public de la capitale, en dehors de leur sphère naturelle. Les inconditionnels de la musique Gbégbé originelle qui ont fait massivement le déplacement pour voir et communier avec Séry Bayoro Mathias (lead vocal du groupe) et son ensemble artistique, ont vécu une soirée hyper rythmée. Il y avait du Gbégbé, du vrai, pendant deux heures d’horloge la nuit du samedi dernier. Des voix pures, des pas assurés, des danses exécutées avec vigueur et pleine d’énergie par la formation musicale, Zétchéligba, n’ont pas manqué de mettre les magnans dans les pieds de certains spectateurs. Qui se sont invités sur la scène pour se trémousser au rythme du Gbégbé pur. Une randonnée dédiée au peuple Bété et admirateurs du rythme Gbébgé, qui aura tenu toutes ses promesses. Cette fête a enregistré la présence de plusieurs cadres de l’ouest, des filles et fils de la région de Ouragahio. Il y avait plusieurs personnalités au nombre desquelles, les frères Dakoury Tabley, Michel Gbagbo, le maire Danho Paulin.

 

 

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.