Written by Written on: Tuesday, 11 April 2017 Published in Les News Read 632 times
Rate this item
(0 votes)

Le rappeur franco-congolais Kaysha vient de sortir un nouvel album composé de 40 titres inédits. Et plusieurs collaborations, à travers un véritable cocktail musical.

Written by Written on: Saturday, 08 April 2017 Published in Les News Read 225 times
Rate this item
(1 Vote)

Les Ivoiriens doivent désormais s’habituer à un élément nutritionnel à base de magnésium. C’est L’Activité Biochimique Cellulaire Optimale (ABCO). Le directeur Afrique de l’Institut (scientifique) Pierre Delbet, créateur de ce produit s’est confié à Top Visages. pour expliquer les bienfaits du magnésium destiné à prévenir les maladies. Il donne également des conseils aux populations pour manger utile. 

• C’est quoi l’Institut Pierre Delbet ?

- L’Institut français Pierre Delbert est un organisme international à vocation humanitaire, qui est basé sur la recherche scientifique. Avec pour mission essentielle de relever l’espérance de vie des personnes. A travers le monde entier et surtout où l’espérance de vie est la plus faible. L’Institut basé à Paris a une direction en Côte d’Ivoire depuis 4 ans. 

• Vous avez organisé la semaine dernière une conférence sur le thème : ‘’Le magnésium, un nutriment essentiel pour la santé préventive’’. De quoi s’agit-il ?

 

- En fait, nous estimons que pour faire de la prévention des maladies, il faut être plus concret. C’est-à-dire proposer des solutions vérifiables, palpables, qui peuvent permettre de faire non seulement baisser la fréquence des maladies, mais permettre que les gens aient économiquement le moral à la tâche. Pour qu’on constate moins d’absentéisme dans les services, pour permettre aux gens de travailler normalement. Quand les gens se portent bien, ils ont davantage le moral et sont productifs au travail. Nous sommes entrain de faire un programme dans ce sens, pour permettre aux praticiens de la santé et aux populations de se rencontrer. Faire descendre le monde universitaire, scientifique, dans la population. Afin que celle-ci leur pose des questions et qu’ensemble, on puisse converger vers les solutions de prévention des maladies. Parce que quand une maladie est installée, elle est difficile à partir. Et lorsqu’elle part, elle laisse des séquelles. Nous constatons que trois maladies, à savoir le diabète, l’hypertension et le cancer tuent plus qu’un génocide alimentaire.

A elles seules, elles font 28 millions de décès dans le monde. L’OMS prévoit près de 35 millions en 2030. Nous ne pouvons rester là les bras croisés et perdre notre espèce. Ce qui veut dire que c’est maintenant qu’il faut comprendre le problème. C’est que notre alimentation pose problème. 

• En clair, il ne suffit pas d’être rassasié, il faut plutôt bien manger ?

 

- Oui ! Il faut manger qualité, c’est important. Parce que quand on manque de connaissance, on se bourre la panse pour rien. Or on peut aller à l’essentiel et avoir satisfaction. Donc, il faut manger bien et utile. 

• C’est pour cela que vous avez mis sur le marché l’Activité Biochimique Cellulaire Optimale (ABCO) pour prévenir les maladies ?

- Oui, l’ABCO est tout simplement le fruit de nos recherches. Il  se trouve en pharmacie et dans les grandes surfaces. Notre contribution la plus importante est de faire en sorte que les populations aient un changement ou une révolution culturelle. Celle-ci permettra aux populations de gérer leur capital santé. Parce que la santé est un capital. 

• Vous proposerez aussi prochainement de l’huile et du sel aux populations. A quoi serviront-ils, alors qu’il y a déjà de l’huile et du sel classiques ?

- Ce n’est pas pareil, car lorsque nous vous disons qu’un produit est bio, il est effectivement contrôlé et certifié bio. Donc, l’huile que nous allons mettre à disposition de la population sera un produit qui va permettre d’obtenir deux avantages. Vous pourrez consommer du gras, mais il sera vide en cholestérol. Parce que notre huile est un extrait végétal. Nous allons aussi proposer du sel alimentaire. C’est du sel traité spécialement dans nos laboratoires à Paris. En utilisant ces produits, on prévient des pathologies comme le diabète, l’hypertension et le cancer, etc.  

• A vous entendre, les populations doivent vraiment faire très attention à leur alimentation ?

- Absolument ! Nos populations doivent contrôler leur alimentation. C’est un choix qui doit s’accompagner de connaissances. Elles doivent faire leur bilan nutritionnel. Je me demande combien d’Ivoiriens ont déjà effectué un bilan nutritionnel ? Il faut aussi pratiquer des exercices physiques régulièrement.

 

Par Patrick Bouyé

 

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Written by Written on: Saturday, 08 April 2017 Published in Les News Read 207 times
Rate this item
(0 votes)

Les femmes ont fait bien des jaloux, ces dernières semaines avec nos rubriques consacrées à la période pascale. Et les hommes ont revendiqué ! «Qui vous a dit que nous ne sommes pas concernés par la fête de Pâques ?», voilà les messages que nous avons reçu en substance. Nous avons compris messieurs. Cette semaine, c’est à votre tour de profiter de quelques modèles de tenues vestimentaires en pagne version kita. On espère que cela vous fera plaisir.

Written by Written on: Saturday, 08 April 2017 Published in Les News Read 120 times
Rate this item
(0 votes)

La liste des trophées de la styliste Ouli Pat s’allonge d’un nouveau titre. Il s’agit du Prix de la meilleure stylisme-modéliste pour l’émergence décerné par le Réseau des communicateurs pour la république (RECOR). La créatrice a été distinguée pour sa constance à faire la promotion du pagne traditionnel Wê.