Sexe : Mettez fin aux petits soucis

Write on samedi, 08 avril 2017 Published in Club privé Read 1067 times
Rate this item
(0 votes)

Tout le monde rêve d’avoir un rapport sexuel épanoui, intéressant, sans bavure. Mais ce n’est pas toujours le cas, car parfois, il y a de petits incidents qui troublent la quiétude des amoureux.

Comment régler tout ça en deux temps trois mouvements ? Nos astuces 

Perte d’érection juste avant d’entrer 

Parfois, au moment de pénétrer sa compagne, monsieur sent qu’il perd en efficacité érectile et devient mou avant même d’avoir fait un seul mouvement intra-jambaire.

On vous propose deux astuces rapido pour éviter que ça ne tombe : Madame peut «taper» une petite fellation ou jouer de mille manières avec le sexe de son partenaire pour lui redonner du gonflant.

Ou encore, juste avant de prendre possession de l’intimité de sa compagne, monsieur peut demander à celle-ci de serrer la base de sa verge (corps du pénis ou bâton) avec ses doigts, ses mains.

Cela aura pour effet de bloquer l’afflux de sang dans la zone et de provoquer un gonflement, important pour maintenir l’érection.

Quelques secondes après, si vous constatez que ça commence à durcir, pénétrez doucement tandis que madame contracte les muscles du vagin pour favoriser le plein de sensations. 

Problème de lubrification 

Il peut arriver qu’on ne lubrifie pas bien lors d’un rapport sexuel, malgré certaines précautions «excitatives» du partenaire.

Pour en venir à bout, certaines personnes utilisent la salive, naturelle, certes, mais très facilement asséchante aussi.

Autant utiliser des gels lubrifiants (gel intime) à base d’eau, plus efficace. Il y en a sans odeur et d’autres qui sont parfumés pour plus de fun dans la relation sexuelle.

NB : ça se vend en pharmacie

 Pets vaginaux 

Il arrive des moments où en pleine partie de jambes en l’air, on entend de petits bruits  «ploc, ploc» provenant du vagin. On appelle cela des pets vaginaux. Dans le jargon populaire on dira que le vagin lache… En bref, ces bruits provenant du vagin sont parfois gênants pour le couple en plein rapport, mais surtout pour la femme. Car à chaque mouvement,ils se font entendre. Cela arrive quand la femme a les jambes trop écartées et qu’un peu d’air est entré dans la cavité vaginale.

 

Donc, il faut, pour remédier à cela, changer parfois de position sexuelle, serrer un peu plus les cuisses ou faire quelques contractions vaginales volontaires.

Et si les choses ne s’arrangent  vraiment pas, il faut se résoudre à voir un gynécologue car il se peut que le vagin manque de tonus, que les muscles soient un peu flasques et laissent entrer le moindre air à l’intérieur. 

Quand le préservatif reste dans le vagin 

C’est une situation qui peut arriver. En plein rapport sexuel, alors que monsieur cherche à se retirer (sortir son pénis du sexe), il ressort vide, sans la protection (capote) qui reste au fond du vagin.

Que faire ? La femme doit bien écarter les jambes et le partenaire glisse un doigt ou deux à l’intérieur du vagin pour tenter de toucher le caoutchouc. S’il  le tâte du bout des doigts, il n’y a aucun problème. Il n’est donc pas loin, il peut alors le tirer pour le sortir de là.

Par contre, s’il ne sent pas le préservatif sous les doigts, inutile de paniquer.

Ce n’est rien de grave ! Rendez-vous tout juste dans les minutes qui suivent voir un gynécologue qui le retirera avec une facilité déconcertante. Et ça ne fait pas mal du tout !

D’ailleurs, quand vous aurez fini la consultation, vous pourrez reprendre votre partie de «loving», à condition que monsieur prenne la peine de mettre son préservatif quand il bande bien et qu’il se retire du sexe de sa compagne quand le pénis est encore bien debout.

 

 

En fait, plus le pénis débande à l’intérieur après éjaculation et plus vite il faut quitter les lieux. Si on tarde, le pénis devient mou et le préservatif s’échappe de la cavité vaginale.