S’épiler…le sexe

Write on samedi, 20 mai 2017 Published in Club privé Read 1416 times
Rate this item
(0 votes)

L’épilation du sexe est une pratique de plus en plus répandue sous nos tropiques autant dans le rang des hommes que celui des femmes. Et de nombreuses raisons sont évoquées afin de supprimer des poils un peu trop encombrants. Mais cette pratique est-elle saine pour celui ou celle qui la fait ou pour le couple lui-même ?

En matière d’épilation, il faudrait savoir déjà qu’il y a des modèles de coupe, de coiffure On peut juste réduire la touffe de poils ou la couper à ras. 

Se faire un bon coco taillé (on parle alors d’épilation intégrale). Tous les poils (pubis, maillot, sexe et marge annale) sont enlevés et la zone est carrément lisse. On peut même se permettre d’y mettre un peu de beurre de karité ou de l’huile d’olive pour la faire briller. Tout est question d’effet.

Maintenant, il y a les adeptes de coupe au carré, triangulaire, rond. Il s’agit, dans ce cas, de tout enlever en laissant au milieu du sexe des poils que l’on taillera afin qu’ils aient une forme carrée,  triangulaire ou ronde. Certains modèles portent même des noms : Epilation à la Brésilienne, par exemple : On conserve une mince bande de poils et un petit triangle devant (sur le pubis). Cela permet de porter des maillots de bain très étroits. On a aussi l’épilation maillot qui consiste à supprimer tous les poils qui dépasse les bords du slip.

Tous les design sont permis. Il y en a même qui, quelques jours après l’épilation, se font de la teinture en bas ou tressent le «ken» (pour ceux qui ont beaucoup de poils et qui en ont laissé au milieu du pubis). On parle même parfois de dreads là-bas (ne riez pas ! C’est la vérité).

Mais les techniques pour y arriver sont nombreuses, diverses et pas toujours sans dangers, il faut le reconnaître. On a entre autres :

- L’épilation à la pince, une vieille technique, simple, économique, qui peut provoquer des irritations en bas voire même l’apparition de boutons, d’abcès car les poils sont arrachés à la peau sensible du vagin ou du pénis avec vigueur. On tire dessus ! Aie ! En fait, elle n’est pas adaptée aux surfaces larges comme celle du pubis.

- L’épilation à la cire : Des bandes de cire (vendues en pharmacie, dans certains supermarchés…) permettent d'arracher les poils et leur racine. Mais il faut vraiment que les poils soient bien longs afin que cette technique soit moins douloureuse.

- L’épilation au laser est recommandée car soft, rapide, plus sécurisante et durable. Elle est recommandée à ceux qui ne veulent pas avoir de poils durant des semaines ou qui veulent les supprimer de façon définitive.

- Les crèmes dépilatoires : Efficaces pour enlever les poils du maillot ou du pubis, mais pas recommandés pour les poils qui se trouvent vers la vulve ou la zone annale.

- L’épilation au rasoir est efficace, mais ça repousse assez vite, sans compter les risques de coupure, de petites infections si on le fait sans certaines mesures d’hygiène.

En plus, les poils qui repoussent en deux jours, pratiquement, sont très durs et piquent.

Dans la plupart des cas, cette technique d’épilation crée des problèmes aux couples.

Quand l’homme ou la femme s’est rasé(e) il y a à peine deux ou trois jours et qu’il (elle) veut faire l’amour hiiiiii ! Ça pique mal ! Et si les mouvements intra-jambaires sont faits avec vigueur, c’est la totale !

A chaque mouvement, tu sens les frottements douloureux.

Et quand tu finis de te laver…

ça brûle comme ça ! Maintenant, si tu n’as pas une hygiène adaptée, au fil des jours, le sexe finit par être suffisamment irrité et cela peut provoquer une infection sexuelle.

Bon. Nous n’allons pas nous éterniser sur les méthodes, c’était juste à titre indicatif, pour les couples que ça intéresse. Il est bon de souligner qu’un grand nombre de personnes trouve l’épilation utile dans certaines pratiques sexuelles. Pour les adeptes de cunnilingus, il faut avouer que sentir un poil sur les lèvres ou la langue en pleine action, n’est pas toujours intéressant ! Il faut le retirer comme on le ferait pour une arête de poisson. Et si on devait l’avalé alors, là, on n’est plus à l’aise pour continuer sur sa lancée. Cela fait bizarre… Souvent aussi, quand les poils sont longs et lisses comme des cheveux défrisés, ça peut gêner le rapport sexuel.

Il s’enroule autour du pénis ou bien quand on veut pénétrer, ça «pince» un peu et ce n’est pas toujours agréable.

Et enfin, une raison parmi tant d’autres de se couper les poils, c’est que certaines MST bénignes mais gênantes peuvent se transmettre par les poils : Morpions (poux du pubis, par exemple). Et puis, quand on porte un beau string, dans le souci de séduire, il faut aller jusqu’au  bout.

Cela signifie que les poils en récréation, qui se promènent tout autour doivent être supprimés. Pour faire plus esthétique.

Et puis, l’épilation fait aussi partie des jeux amoureux. Que de plaisir quand on prend soi- même le loisir de retirer les poils de sa bien-aimée avant de lui frapper un bon cunnilingus…ce n’est pas tout. une épilation mutuelle pour mieux profiter de la douceur des corps en cette période de Saint-Valentin, ce ne serait pas mauvais. 

De temps en temps, il faut faire quelques folies amoureuses quand même, non ?