Super User

Super User

Nunc in turpis at purus vehicula lobortis at ut felis. Sed sit amet lacus lacus.
Write on dimanche, 14 octobre 2018 Published in Les News

La musique ivoirine est de nouveau en deuil. A peine les acteurs du show-biz ont-ils fini de pleurer le guitariste Santa N’guessan, qu’ils replongent dans la douleur  avec  la disparition de la chanteuse Mateka Diomandé alias Antou d’Australie, de l’ex-groupe zouglou Les Copines.

L’artiste est décédée dans la nuit de mercredi à jeudi au CHU de Yopougon , des suites d’une longue maladie .

La quarantaine, Antou et ses amis Natou 2 djapane, MC et patco de London commencent leur carrière au debut des années 1990, en créant le groupe zouglou“ Les Copines “.  C’est la première formation constituée uniquement de jeunes filles, après la naissance du zouglou en 1990.

A partir de 1992, la bande sort successivement les œuvres “Déception“ ; “Betti“ ; “Réconciliation“ ; “Gaz-oil“ et “Somo“, avant de tomber en veilleuse. Entre temps, Patco s’est installée à Londres et Natou 2 Djapane à Paris. Mais elles avaient l’intention de relancer leur groupe bientôt. Hélas, ce sera sans Antou  d’Australia. Adieu l’artiste !    

Write on dimanche, 14 octobre 2018 Published in Mode

Chez Eloi Sessou, les nouvelles sont bonnes. Le styliste revient du Festival international des Textiles Extra ordinaires (FITE) qui s’est tenu du 18 au 23 septembre 2018 à Clermont-Ferrand, dans le sud de la France. Rencontres, débats, défilé, projections et bien d’autres activités festives inattendues ont animé cette édition dans le centre de la ville de Clermont-Ferrand, ses quartiers et plusieurs communes avoisinantes. A cet important rendez-vous d’arts à plusieurs axes, Eloi Sessou remplit le chapitre mode. Au milieu des créateurs français et d’autres nationalités, le couturier ivoirien a su tirer son épingle du jeu pendant le grand défilé du 22 septembre 2018. Eloi marque des points en s’exprimant autour d’une ligne inhabituelle dans ses créations. Il utilise comme principale matière le pagne tissé Dan de l’ouest de la Côte d’Ivoire. Mais le modéliste ne fait pas ce choix pour présenter forcément une collection traditionnelle. L’idée est de rajeunir cette étoffe. C’est-à-dire la rendre plus fun et accessible aux jeunes. Un coup d’essai qui éblouit les festivaliers et les nombreux curieux au cours de la présentation de cette collection à majorité masculine. « Je voulais montrer que c’est du textile traditionnel, mais ça ne reste pas qu’au village », précise le créateur. Il transpose son travail ingénieux à travers ces tissus pour confectionner des vêtements beaucoup plus modernes. « Du coup, les jeunes se retrouvent dans cette collection. J’essaie de créer cet esprit de carambolage qui ressort dans le thème du festival qui est ‘’Déviations’’. Je transpose quelque chose de brut, de traditionnel pour le moderniser radicalement », explique Eloi Sessou.

En participant au FITE 2018, le créateur met en avant le textile de son pays. D’où l’utilisation du pagne traditionnel Dan de l’ouest de la Côte d’Ivoire. Il l’avait déjà utilisé au paravent pour d’autres évènements avec des tenues pour femmes. Dans sa présentation, il y avait cinq vêtements de ville hommes décontractés, avant-gardistes et funs. La touche féminine est une robe d’une reine représentant différentes monarchies africaines réunies en une seule tenue. Ce qui épouse parfaitement l'esprit de symbiose culturelle qui caractérise le créateur ivoirien. « J’étais content de pouvoir m’exprimer à travers un textile créé par des artisans ivoiriens. Je l’ai travaillé pour qu’il puisse être porté par le tout le monde », dit-il.

Le Festival International des Textiles Extra ordinaires (FITE) se déroule les années paires en France, les années impaires à l'étranger. Pour le FITE 2018, l’exposition présentée au musée Bargoin et le Festival ont exploré les « déviations » textiles et humaines à la fois par la transgression des règles et des rôles assignés. Ces déviations provoquent des carambolages en créant objets hybrides et rencontres. Elles amènent aussi à la transcendance qui relie les Hommes au de-là de leurs différences.    

Write on samedi, 06 octobre 2018 Published in Les News

Il y avait du beau monde et une belle ambiance ce vendredi 5 octobre à 12h dans les locaux de la Chefferie d’Adjamé, au quartier Indénié.

Et pour cause. La génération“ Dougbo-Agban “ de cette commune intronisait officiellement un nouveau membre, en l’occurrence Touré Mamadou alias José Touré, promoteur de spectacles à New York.

Après les allocutions et les cérémonies traditionnelles, l’homme de show-biz a reçu les attributs de sa nouvelle qualité, plus une attestation de sa nouvelle génération.

Déjà pensionnaire des “Dougbo-Agban“ de Blokhauss, sous le nom d’Abrogoua, José hérite d’un nouveau nom qui est Koutouan.

Un copieux déjeuner fait de mets Ebrié a mis fin à cette cérémonie au cours de laquelle José Touré a annoncé  à ses nouveaux frères et sœurs qu’il est candidat à la mairie d’Adjamé le 13 octobre prochain.    

Write on samedi, 06 octobre 2018 Published in Les News

Le jeune artiste français d’origine sénégalo-guinéenne, Mohamed Sylla alias MHD, vient de commettre son 2ème album. Baptisé “19“, l’œuvre afro-trap est un mélange de rap, naïja, azonto et couper-décaler.

Salif Keïta et Wizkid interviennent en featuring sur la galette de MHD, qui rend hommage à son quartier du 19ème arrondissement de Paris à travers le titre “19“.    

Write on samedi, 06 octobre 2018 Published in Les News

Le rappeur des enfants Tabu Ley est de sortie. Youssoupha (c’est de lui qu’il s’agit) vient de publier en France son 5ème album studio intitulé “Polaroïd Expérience“.

Ce livre sonore aborde les thèmes de la famille (ses souvenirs de gamin avec ses parents), l’amour, la politique, etc. “Polaroïd Expérience“ dégage un gros parfum du Congo-Kinshasa auquel Youssoupha est demeuré très attaché.