Femua 11, la fête bat son plein

Write on mercredi, 18 avril 2018 Published in Les News Read 303 times
Rate this item
(0 votes)

Les festivités marquant l’édition 11 du FEMUA ont démarré tambours battant ce mardi 17 avril 2018 à Anoumabo.L’après midi du mardi dernier, Anoumabo a en effet abrité la grande cérémonie d’ouverture.

En présence du parrain de cette édition, le premier ministre Ahmadou Ghon, le ministre de la culture, Maurice Bandama, les maires de Marcory, Aby Raoul et d’Attécoubé, Danho Paulin. Dans son discours, le commissaire général du Femua, Traoré Salif dit Asalfo n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude au 1er ministre pour avoir accepté de parrainé le Femua 11. Il est revenu sur le thème de cette édition « Jeunesse et immigration clandestine ». Un thème qui est au cœur de du Femua 11. Le commissaire générale, à l’occasion, a annoncé que les travaux des assises seront transmis au gouvernement. Succédant au Magicien, le ministre Bandama Maurice a dit toute sa fierté au quatuor Magicien pour avoir hissé le FEMUA au rang des plus grands festivals du monde. Il a ensuite plaidé pour que le FEMUA soit lors des éditions à venir inscrit dans le budget de l’Etat de CI.Le parrain de l’événement, le premier ministre, Amadou Ghon s’est réjoui du fait que le thème de « l’immigration clandestine » soit inscrit au cœur du FEMUA 11. Il a invité les jeunes à rester au pays et se détourner de la voie de l’immigration clandestine. « L’expérience de réussite du groupe Magic System en est un exemple chers jeunes. Nous allons tout faire pour créer les conditions de votre épanouissement dans votre pays. C’est le sens de notre mission », a-t-il dit. Les assises sur le thème du Femua 11 se poursuivent à l’Injs depuis le mardi dernier. Le Femua KIDS et les prestations artistiques à l’institut Français ont lieu avec Mabecrew, Nabalum.En attendant les grandes scènes à partir du jeudi 19 avril à l’Injs.