MARCHE DU DIMANCHE DES ARTS ET DE LA CULTURE : L’INSAAC CREE SON MARCHE

Write on vendredi, 22 juin 2018 Published in Les News Read 245 times
Rate this item
(0 votes)

Sous l’égide du ministère de la culture et de la francophonie, l’Institut national supérieur des arts et de l’action culturelle (INSAAC) a trouvé une ingénieuse idée pour occuper ses étudiants et les acteurs de l’art en général.

Il s’agit du Marché du dimanche des Art et de la Culture dont la première édition s’est déroulée le dimanche 17 juin dernier au sein du temple culturel. Maître d’œuvre du projet, Paul-Marie Kossonou, le Directeur général de l’INSAAC, a ouvert de nombreux salles et espaces de l’établissement qu’il dirige à chaque domaine de l’art. Musique, danse, théâtre, peinture murale, sculpture, mode, percussion, cours de piano... avaient droit de cité à l’INSAAC.

Dans le hall d’entrée de l’INSAAC,Pathé’O, l’habilleur des présidents a soigneusement disposé ses créations pour le bonheur des visiteurs.  Dans son stand à l’arrière-plan de l’institut des arts, c’est Wêrê-WêrêLiking qui célébère ses 50 ans de peinture avec des tableaux qui rappellent tout son parcours. « C’est à travers l’exemple de modèle abouti en matière de construction d’infrastructures culturelles que nous avons le bonheur d’accueillir Pathé’O. Nous allons mettre nos étudiants en situation de connaître le fonctionnement du marché des industries culturelles. Nous leur apprenons également d’entrer en relation avec les clients et de savoir comment ça fonctionne. Comment partir de la création à la vente et à la commercialisation. Il faut dire que les arts ne sont pas antinomiques avec se faire de l’argent. Au contraire, un peu partout dans e monde d’aujourd’hui, les plus grosses fortunes sont chez les artistes et les sportifs. Si cette réalité est vraie ailleurs, elle doit l’être chez nous. Avec des initiatives comme celle du marché du dimanche des arts et de la culture, l’opportunité est donnée à l’INSAAC de faire connaitre le talent de ces jeunes, ces étudiants et tous les Ivoiriens amoureux des créations artistiques, à découvrir tout le trésor caché à l’INSAAC », a expliqué FausseniDembelé, Directeur de cabinet au ministère de la culture et de la francophonie et représentant le ministre Maurice Bandaman empêché. M. Dembelé, le DG de l’INSAAC et de nombreux invités visitent les différentes représentations culturelles ce dimanche à l’institut. Le talent des étudiants est bien mis en évidence dans chaque spectacle. Le visiteur a le choix de s’extasier devant l’art qui le tient à cœur. L’espérance était vraiment intéressante. Et Pathé’O n’a pas caché sa joie d’avoir été associé à ce premier marché du dimanche des arts et de la culture. «Le fait que l’INSAAC ait porté son choix sur la Maison Pathé’O pour le premier marché est un honneur qu’on nous fait. C’est un rendez-vous pour l’expression de l’art au pluriel. C’est donc une fierté pour la maison Pathé’O de participer à l’évènement. J’ai été vraiment heureux d’avoir pris part à ce premier rendez-vous. Ça a été aussi un devoir pour moi de de montrer ce que nous savons faire. Tous nos travaux sont de l’art. Car tout est fait main à la maison Pathé’O. Je dis merci aux initiateurs du projet et je souhaite seulement qu’il continue avec d’autres créateurs de mode. Pour finir je voudrais que le public soit informé de tout ce qui se passe à l’INSAAC. Car il faut amener l’Ivoirien à consommer l’art de ce chez lui », espère Pathé’O.

Le premier rendez-vous du marché du dimanche des arts et de la culture s’est tenue dimanche dernier de 9 heures à 18 heures. C’en sera ainsi tous les trois mois à l’institut national supérieur des arts et de l’action culturelle (INSAAC). C’est une bonne expression culturelle tout azimut qui permet aux visiteurs de découvrir la qualité du travail fait dans cet institut.