DROITS ET BIEN-ETRE DE L’ENFANT : VOICI LES RECOMMANDATIONS DU COMITE AFRICAIN

Write on dimanche, 08 juillet 2018 Published in Les News Read 171 times
Rate this item
(0 votes)

Le Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant reconnaît les efforts du gouvernement de la Côte d’Ivoire dans la promotion et le respect des droits des enfants. Mais, il encourage le pays à appliquer les recommandations des experts, après le dépôt de son rapport initial.

C’est la principale information délivrée par le Secrétaire Exécutif du Forum des ONG et Association d’aide à l’enfance en difficulté. La coalition ivoirienne pour les droits des enfants était récemment face à la presse pour faire le point de la mise en œuvre par le gouvernement des recommandations du Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant (Caedbe). Inexistence d’un code de l’enfant, de la définition claire de l’enfant, de la situation des enfants nés hors mariage et des relations incestueuses, des droits de l’enfant à l’égard de la nationalité et de l’enregistrement des naissances, du taux élevé de châtiments corporels et de mauvais traitements psychologiques à la maison et dans les milieux scolaires, de l’école gratuite et obligatoire pour tous les enfants de moins de 16 ans, enfants en conflit avec la loi sont là quelques points sur lesquels le Comité des experts de l’Union Africaine s’est penché.

A la suite de ses réflexions, il a émis plusieurs propositions qui devraient permettre à la Côte d’Ivoire de garantir les droits et le bien-être de l’enfant sur tout le territoire. «Le Comité  souhaite que les présentes recommandations soient mises en œuvre. Il entreprendra une mission de suivi auprès des autorités compétentes dans un proche avenir. Le Comité invite également l’État de Côte d’Ivoire à présenter son rapport périodique combiné d’ici à 2020 et à y inclure des informations sur la mise en œuvre des observations finales», a exhorté les experts de l’UA.