LE JUBILE D’OR DE JUSTIN STANISLAS

Write on dimanche, 19 août 2018 Published in Les News Read 279 times
Rate this item
(0 votes)

Les festivités des 50 ans de carrière de Justin Stanislas s’annoncent grandiose à Paris et Abidjan. Avant le Jour-J de ce grand hommage au crooner de la musique ivoirienne, une délégation du comité d’organisation de Paris conduite par Liliane Hyova Gnépa est venue annoncer la bonne nouvelle aux mélomanes ivoiriens.

A l’espace la Gloriette de la Riviera-Golf, le lundi 13 août dernier, des mécènes culturels, artistes ivoiriens et des hommes de média ont effectué le déplacement pour prendre le pouls de la célébration.

En effet, la fête à Justin Stanislas se fera en deux phases. La première est prévue le 14 décembre prochain à Paris dans la salle Noisy-le-Sec à Paris. Pour cette première phase, la porte-parole du comité d’organisation, Liliane Hyova Gnépa n’a pas donné le déroulé de ce que sera la célébration. Mais elle annonce néanmoins la participation de tous les artistes ivoiriens vivant en France. ‘’Nous avons décidé de commencer les festivités en France, parce que Justin Stanislas vit là-bas. Mais avant de faire quoi que ce soit, nous avons décidé de venir aux sources pour préparer la fête avec nos frères artistes d’ici et les mélomanes ivoiriens. Il ne s’agit pas de deux célébrations, mais d’une seule. Parce qu’il s’agit d’une personne et d’une seule carrière. Nous sommes venus avec une forte délégation pour montrer que ce ne sont pas seulement les artistes qui vont célébrer le crooner. Mais c’est tous les mélomanes en France qui vont le célébrer. Nous sommes là pour avoir votre aval pour commencer les festivités là où Justin vit et terminer d’où il vient’’, explique-t-elle.

Par ailleurs, la deuxième phase qui est l’apothéose des festivités des 50 ans de carrière de Rabet Bidi Justin alias Justin Stanislas, va se faire au premier trimestre de l’année 2019 à Abidjan. L’artiste Dan Log qui est la secrétaire générale du SAMCI n’a pas manqué de dire sa disponibilité de faire partie de cette grande fête en hommage à Justin Stanislas. ‘’Justin est un chanteur prolixe, aux mélodies envoûtantes et aux textes poignants. Nous ne pouvons pas continuer à magnifier des gens quand ils sont morts. Mais nous avons décidé de magnifier Justin pendant qu’il est en vie. Nous voulons le faire, parce qu’il n’a pas vécu inutile. Il a tracé le sillon de la musique que nous avons suivi. Nous lui disons merci de continuer de nous inspirer’’, a-t-elle déclaré.

Les Ivoiriens ont été bercés par la chanson à succès ‘’Gnian yohou’’, sorti en 1972. L’assistance a été édifiée par le parcours de Justin Stanislas retracé par son neveu Gnizako Antoine et le témoignage de Diabo Steck qui a côtoyé l’artiste. Bien avant que Dan Log n’interprète cette mélodie avec en soutien David Tayorault, Oren’tchy, Nahounou Paulin et Hyova.

Justin Stanislas absent au lancement de ses festivités, c’est sa femme, la marraine de Clignancourt qui était présente aux côtés des organisateurs. Parmi les célébrités de la culture et de la musique ivoirienne présentes, il y avait le Ministre Babaud Daret, Alain Taïlly, Daouda le Sentimental, Clarisse Plégnon, Doriane, Pico de la Blôdéya… 

Par Patrick Bouyé

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.