ENTREPRENEURIAT: Un nouvel élan voit le jour à Bouaké

Write on vendredi, 21 septembre 2018 Published in Les News Read 414 times
Rate this item
(0 votes)

 A l’instar de nombreuses villes de l’intérieur de la Côte d’Ivoire, l’activité économique de Bouaké est moins dynamique que celle d’Abidjan, la grande métropole du pays. Pour booster l’économie et les investissements locaux, un nouvel élan de développement vient de voir le jour. Il s’appelle ‘’Entreprendre Pour Vous’’.

Il a été lancé le mercredi 12 septembre dernier à l’hôtel Novotel au Plateau. C’est un mouvement associatif qui souhaite redynamiser l’économie locale en partant des acteurs et des potentialités de la région.

En attendant d’élargir ses actions à toutes les localités du pays, le mouvement démarre sa phase expérimentale par Bouaké, la 2è ville de la Côte d’Ivoire. « Entreprendre Pour Vous Bouaké est un mouvement associatif lancé dans le but de donner des compétences aux acteurs de Bouaké afin qu’ils délivrent des biens et services pour le développement de l’économie locale », explique Mme Mariame Koné, l’initiatrice de projet. Pour arriver à bout, il faut évidemment de la formation et de l’accompagnement par le financement de leurs activités. « Nous démarrons par Bouaké, car c’est une région que je connais bien. Je voudrais développer cette envie d’entreprendre qui est un peu émoussée. Nous allons recréer cette envie à travers tous les entrepreneurs. L’objectif recherché est de booster l’économie régionale à travers certains acteurs et permettre à chaque acteur de pouvoir vivre pleinement de son activité sans éprouver le besoin de se déplacer pour s’installer dans une quelconque capitale. Ce mouvement s’adresse à tous ceux qui vivent à Bouaké, à tous ceux qui souhaitent entreprendre pour Bouaké et à toutes ces activités destinées à Bouaké », souligne Mme Koné. En gros, l’idée directrice d’’’Entreprendre Pour Vous’’ est d’aider tous ceux qui veulent développer une activité génératrice de revenus dans la capitale du Gbêkê. Pour ce faire, l’association compte sur ses compétences internes. Elle a ainsi ouvert un réseau interconnecté. Elle dispose aussi d’une salle pouvant contenir 120 personnes ressources et 25 ordinateurs installés. Ceux qui veulent investir font enregistrer leurs projets ou leurs idées. Le mouvement se charge de les mettre en contact avec des formateurs dans chaque domaine d’activités. «Vous épousez pleinement l’adage chinois qui dit qu’au lieu de donner du poisson à quelqu’un, il faut plutôt lui apprendre à pêcher. Votre objectif, c’est bien de former, indiquer la voix à suivre pour avoir un financement c’est-à-dire accompagner et partager des expériences pour pouvoir aller de l’avant. Aujourd’hui plus que jamais, le temps est venu de contribuer à lutter contre le chômage et à encourager chacun des habitants de Bouaké. ‘’Entreprendre Pour Vous’’ bénéficie de l’appui sans réserve du Ministre des Transports, Amadou Koné», a assuré Benjamin Soro, Directeur de cabinet et représentant le Ministre des Transports, parrain de l’évènement.

Après la présentation du projet au grand public le 12 septembre dernier, les invités ont suivi un panel animé par Moussa Diomandé, économiste et Fahiraman Koné, sociologue. Fille de Bouaké, Mme Mariame Koné a dit son envie de voir sa ville natale reprendre sa place de 2è capitale économique de la Côte d’Ivoire après Abidjan avec des potentialités comme sa piscine, son centre culturel, son zoo, son carnaval qui était considéré comme le plus grand en Afrique de l’Ouest, l’usine Gonfreville qui était enregistrée à la bourse de Londres et qui produisait des tissus bazin, ses 25 lycées, son université, l’époque glorieuse de ses talentueuses handballeuses, sa course automobile… « Ce sont des pôles de développement qui faisaient fleurir, non seulement des personnes qui portaient la Côte d’Ivoire, mais qui permettaient également de promouvoir des activités qui drainaient du monde dans notre région. Ces gens venaient par rapport à une initiative qu’ils auraient lancée mais aussi par rapport à l’hospitalité que chaque personne retrouvait lorsqu’elle arrivait dans ces régions », a rappelé la présidente de l’association ‘’Entre prendre Pour Vous’’.