MODE : PERLES EN FETE CHEZ TRADI CREA !

Write on jeudi, 01 mars 2018 Published in Mode Read 602 times
Rate this item
(0 votes)

Les perles sont en fête chez Tradi Créa, la marque de bijoux de Judith Gnago. Sa spécialité, ce sont des perles de colliers personnalisées. Elle en a montré un aperçu le jeudi 22 février à la salle Nicolas Dioulo de l’Hôtel du District d’Abidjan au cours d’une conférence de presse suivie d’un défilé de mode.

L’ensemble des invités  a apprécié et constaté la variété du talent de Judith Gnago. La gamme Tradi Créa comprend des colliers, des bracelets, des baya (perles à la hanche), des sautoirs...

Les différents pièces (rares) sont réalisées avec du bronze, de l’acier,  de la terre cuite, du verre, du bois, du cristal et des cauris. Il y en a pour les femmes et aussi pour les hommes. L’autre côté intéressant des bijoux signés Tradi Créa, c’est qu’ils se portent à toutes les occasions (en ville, cocktail, gala…). « J’utilise beaucoup de perles et des produits traditionnels. Je veux valoriser les bijoux de perles africaines », explique la créatrice. La touche de Judith ressort dans le fait qu’elle modernise tous ces matériaux pour leur donner un aspect plus universel. En clair, elle prend un peu dans sa tradition qu’elle travaille avec ses idées et ses goûts de femme moderne. Le résultat épate.

En attendant la Côte d’Ivoire son pays natal, Judith Gnago a déjà fait des expositions de ses créations en France et au Cameroun. Le succès a toujours été au rendez-vous. C’est d’ailleurs ce qui l’a poussée à vouloir investir à Abidjan pour installer sa marque et se présenter aux siens. Et c’est d’ailleurs déjà fait. Depuis quelques mois, la boutique Tradi Créa est située à Abatta sur la route de Bingerville.

Marie Judith Gnago épouse Vellat vit depuis 25 ans en France. Elle y tenait un commerce de bijoux qu’elle ferme un jour pour convenance personnelle et se rend à Douala au Cameroun en 2014. Pour ne pas rester oisive, elle tisse un premier collier pour elle. Ses amies apprécient. Puis un deuxième. L’appétit venant en mangeant, et de fil en aiguilles, elle en fait d’autres pour des amies. L’appréciation autour de ses créations est unanime. C’est comme ça que tout est parti. « J’aimerais que les gens qui sont en dehors de l’Afrique puissent s’intéresser à nos bijoux, à notre tradition. Je prends tout ce qui est traditionnel que je transforme en bijou moderne. Je veux faire connaître aux gens la richesse de l’Afrique. Et amener cette richesse le plus loin possible », souhaite Judith Gnago.